"Tout ce que je suis", par Nicolas Vanier, aventurier, écrivain et réalisateur

mercredi 1er juin 2022
par  TerraBotanica1

JPEG - 106.5 ko

Avec "En quête de demain", 50 titres de la presse quotidienne régionale et Sparknews se sont associés pour partager des initiatives citoyennes qui répondent aux crises que traversent nos sociétés contemporaines.

"En quête de demain" - Edito, par Nicolas Vanier

La nature a été le fil conducteur de ma vie. Tout petit déjà, je trottinais derrière les bottes de mon grand-père l’écoutant me raconter les arbres, les chevreuils et les palombes. Je l’aidais au travail de la ferme, et ensemble nous partions à l’affût dans un arbre en bordure de plaine observer les animaux à la tombée de la nuit.

Des bois de ma sologne natale, aux crêtes enneigées des montagnes rocheuses, au cœur de la forêt boréale, dans la taïga sibérienne ou encore à fleur d’eau sur le lac Baïkal, je n’ai jamais cessé depuis d’être fasciné par les merveilles de la nature. J’y ai vécu mes plus belles émotions et lui ai consacré toute ma vie. Dès l’obtention de mon diplôme dans un lycée agricole, j’ai négocié la suite de mes études puis organisé toute mon existence pour rester fidèle à une citation d’Antoine de Saint Exupéry « Fais de ta vie un rêve, et d’un rêve, une réalité ».

A LIRE AUSSI. Retrouvez toutes les initiatives dans notre dossier "En quête de demain"

Un précepte que j’ai respecté 40 années durant, m’appliquant à donner vie à mes rêves.. Remonter du sud au nord toutes les montagnes Rocheuses pendant 18 mois, traverser l’Alaska en canoë jusqu’au Détroit de Béring, puis m’aventurant dans une longue expédition de deux ans en Sibérie. Laponie, Carpates, péninsule de Kola, Mandchourie, Canada encore, d’Ouest en Est… Dans tous ces pays d’en haut, j’ai parcouru quelque 60 000 kilomètres sur la neige ou sur les fleuves gelés avec mes chiens de traîneaux. L’été, c’est à cheval, à dos de rennes, en canoë ou encore sur des radeaux que j’ai traversé les immensités sauvages. Seule cette lenteur, propre à des moyens de déplacements naturels, permet de comprendre et de respecter ces territoires.

Une vie en harmonie avec la nature

J’ai vécu avec des indiens, des Inuits, des nomades éleveurs de rennes, auprès d’eux j’ai touché à ce qu’il y a de plus important à mes yeux : cette faculté à vivre dans et avec la nature. Une relation quasi-amoureuse fondée sur l’échange, où chacun prend et restitue sa part contribuant ainsi à maintenir l’équilibre.

C’est cette vie en harmonie avec la nature dont j’ai souhaité témoigner dans certains de mes films comme « Le Dernier Trappeur » ou encore « Loup ». Montrer comment aujourd’hui des hommes savent encore vivre dans une certaine « sobriété heureuse » – pour reprendre le titre d’un livre du regretté Pierre Rabhi – des hommes qui peuvent nous réapprendre à conjuguer un peu plus le verbe être plutôt que le verbe avoir. Car dans cette fuite éperdue de croissance, nous avons perdu nos repères et semé trop de misères, engendré trop de dégâts, certains irréparables comme la disparition de quantités d’espèces et plus largement le dramatique déclin de la masse de la biodiversité.

Tous les voyants sont au rouge

Nous ne pouvons plus prospérer sur l’illusion d’une croissance sans fin. Ce projet de société ne tient plus. C’est ce que le dernier rapport du Giec, comme les précédents, rappelle encore une fois, cette urgence absolue de réagir pour réduire les conséquences dramatiques des changements climatiques.

Impossible d’ignorer que tous les voyants sont au rouge. L’étau se resserre : avec la guerre à nos portes, les risques de pandémie, les événements climatiques et l’effondrement de la biodiversité, notre vulnérabilité et notre dépendance en énergie, en métaux, en matières premières et denrées alimentaires nous imposent de réduire nos besoins et de substituer au diktat de la croissance sans fin une autre idée du progrès, non plus indexé sur le seul PIB, mais qui intègre d’autres indicateurs comme le bien-être, la cohésion sociale et le partage. Ces valeurs mêmes qui sont celles que j’ai apprises et comprises auprès de ces peuples qui vivent encore dans la nature mais qui sont aujourd’hui très injustement les premiers impactés par les modes de vie « occidentaux ».

Choisir d’agir maintenant dans nos territoires

Face à nous, deux cas de figure : soit nous restons dans l’illusion que nous pourrons continuer dans cette fuite en avant en produisant toujours et encore plus pour posséder davantage, malgré les limites planétaires, soit nous envisageons enfin d’adopter une manière de vivre compatible avec la réalité : celle qui impose de repenser nos comportements afin de maintenir l’habitabilité de la planète pour nos enfants et nos petits-enfants.

A LIRE AUSSI. ​ Nicolas Vanier : voyage au pays du 7e Art

C’est à la fois un défi immense car nous vivons dans un monde sous emprise, drogué aux énergies fossiles, mais des solutions existent et l’aventure promet d’être passionnante pourvu que nous soyons réactifs et capables de mettre autant d’énergie, de génie et de créativité à réparer ce que nous avons détruit de cette nature qui, rappelons le encore une fois, n’appartient à personne et dont nous devons veiller à ce que ses ressources soient équitablement disponibles pour tous les êtres vivant sur terre maintenant, ici, là bas et demain.

Ce sera sans aucun doute la seule voie pour éviter les conflits et espérer maintenir la paix. Choisir d’agir maintenant dans nos territoires pour vivre mieux demain ou subir demain notre inaction dans un monde devenu menaçant et dangereux.

Alors qu’attendons- nous ?

En avant !

JPEG - 93.9 ko


Agenda

<<

2022

 

<<

Décembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2829301234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311

Annonces

RÉFÉRENCES


Des annonces pour mon jardin avec

labouture.fr

GIF - 10.6 ko


DERNIERS ARTICLES

  • 2022

- Atelier "Je réussis mon compost" -
- Festival : "Au fil du Thouet" -
- Atelier : "Les pollinisateurs" -
- Rando : "A la découverte des comestibles sauvages" -
- Art floral : "Pommes" -

  • 2020

- Atelier "Recyclage des déchets verts : compost ou paillage"

- Atelier "Les Cactées"

- Atelier "Taille des grimpantes et vigne"

- Assemblée Générale 2020 et Pommes

  • 2019

- Art floral : Décor de Noël
- Atelier "Petits arbres fruitiers et d’ornement"
- Atelier "Engrais verts"
- Fête des plantes de Bressuire du 6 Octobre
- Pique-nique du 27 Juin
- Atelier Art floral : "Les Roses"
- Concours et expo photos "Au bord de l’eau"
- Floralies de Nantes
- Atelier "Butte de permaculture et plantation haie fruitière"
- Atelier "La santé du jardin"
- Marché de printemps à Terra Botanica ANGERS
- Atelier "Soins aux plantes d’appart"
- Atelier "Sols : Amendements / Paillages"
- Assemblée Générale 2019 et Rosiers

  • 2018

- Conférence de Pierre Donadieu
- Atelier "Couronne de Noël"
- Atelier "Bouturage de bois dormant"
- Atelier "Bulbes"
- Fête des plantes de Bressuire
- Atelier "Fougères"
- Pique-Nique du 28 Juin
- Atelier "Greffage d’agrumes"
- Concours et Expo photos "Plumes"
- Atelier "Insectes et auxiliaires"
- Art floral - Jumelage Louisiane
- Atelier "Vivaces"
- Marché aux plantes 2018
- Atelier "Plantation d’arbres"
- Atelier "Une fleur : la Rose !"

- Assemblée Générale 2018 et les champignons

  • 2017

- Art floral, Noël cuivré
- Pépifolies 2017
- Atelier "Conception de jardin"
- Atelier "Conception de jardin"(suite)
- Atelier "Orchidées"
- Fête des Plantes - Bressuire
- Atelier "Rosiers"
- Concours et Expo Photos "Insectes, Araignées et autres Invertébrés"
- Renaturation
- Bassin

  • 2016

- Artisan en herbe 2016

  • 2015

- Pépifolies 2015
- Feuillage travaillé, Mouvement du vent
- Assemblée Générale 2015 et le safran

  • 2014

- Les figuiers
- Aster et Chrysanthèmes
- Foire aux plantes à Bressuire
- Le jardin de Sébastien
- C’est quoi une greffe
- Expo photos 2015 : "Feuilles"
- Expo photos 2014 : "Fleurs Sauvages"
- Le marché Artisan en Herbe 2014
- Floralies de NANTES
- Les haies bocagères
- Qu’est-ce que je coupe ?
- Rapport d’activités 2013
- Qu’est-ce que c’est ces légumes
- Assemblée générale 2014

  • 2013

- Art floral, de neige et d’argent
- Plantations de vivaces
- Les plantes xérophiles
- Sortie du 21 Septembre
- Taille des fruitiers à noyaux
- Art’Palettes au musée Henri Barré
- Les allergies au jardin
- Sortie du 1er Juin
- Les plantes épiphytes
- Les photos de l’ONG SEF franco malgache
- Expo photos 2013 : les FRUITS
- La campagne avec la ville
- Traitements au naturel
- Tailles des arbustes à fleurs
- Art floral, la tresse du cœur
- L’ortie dans le jardin et dans l’assiette
- Rapport d’activités 2012
- Assemblée générale 2013

- Flash back !
- Le Parc Oriental de Maulévrier
- Le parc Camifolia à Chemillé
- Le parc Terra Botanica à Angers

- De l’humour aussi…
- Construction des toilettes sèches
- Musique au jardin de la Magdeleine
- 20 bonnes raisons de faire le marché "Artisan en herbe"


COURRIER :

Terra Botanica

Communauté de Communes du Thouarsais

Centre Socio-culturel

Centre Prométhée

21, rue Victor Hugo

79100 Thouars

Tél : 05 49 66 76 40


LE SITE

optimisé pour Mozilla Firefox

résolution 1280x1024


SIÈGE :

Communauté de Communes du Thouarsais

Centre Socio-culturel

21, Rue Victor Hugo

79100 Thouars

Tél : 05 49 66 76 40


CONTACT :

GIF - 1.2 ko

info@terrabotanica-thouars.fr


ADHÉSION

L’adhésion à l’association donne accès aux ateliers gratuitement.

Les sorties sont à tarif réduit.

Montant de l’adhésion :

de 2001 à 2012 : 11 euros

de 2013 à 2018 : 13 euros

de 2019 à 2022 : 15 euros

ADHESION DE SOUTIEN

Si vous voulez nous aider dans nos actions.

2022 : 20 euros


NOS PARTENAIRES


GIF - 3.2 ko

https://thouars.fr/


GIF - 8.6 ko

https://www.facebook.com/Le-Club-de…


GIF - 7.3 ko https://www.thouars-communaute.fr/


GIF - 9.7 ko https://www.deux-sevres.fr/


JPEG - 15.3 ko https://www.artisansfleuristesdefra…


JPEG - 17.5 ko

JPEG - 11 ko

https://www.jdopaysage.fr/


JPEG - 65 ko JPEG - 5.5 ko

www.vion-environnement.fr


GIF - 6.1 ko https://www.edelweiss-sa.fr/


GIF - 20.2 ko https://www.fonteneau-paysage.fr/


GIF - 3.2 ko


GIF - 8.6 ko