Avec son emblématique blason en mosaïculture, Thouars cultive son image depuis 1978

mercredi 27 juillet 2022
par  TerraBotanica1

JPEG - 160 ko

Marqueur emblématique de Thouars, le blason en mosaïculture dessiné près du rond-point de la Subilène est une rareté qui nécessite du soin et des choix.

Les blasons sont un peu les gardiens des traditions. Celui de la ville de Thouars ne déroge pas à la règle. À chaque printemps, il prend forme au-dessus du rond-point de la Subilène et de ses drapeaux. Un tableau vivant, en toute majesté, comme un clin d’œil au château des Ducs de la Trémoïlle qu’on aperçoit au loin, surplombant le Thouet. Cette carte postale est devenue un marqueur emblématique de l’image de la cité au fil des ans. Et même des décennies, puisque ce blason est cultivé ici depuis 1978.

Un savoir-faire en voie de disparition

« En moyenne, 12.000 véhicules passent chaque jour sur ce rond-point », note Patrice Thomas, conseiller municipal chargé des espaces verts. Et comme depuis 44 ans, on ne peut pas le rater, cela offre donc une sacrée visibilité pour des millions de paires d’yeux. « Quand on voyage dans la grande région, les gens nous en parlent », témoigne l’élu.

Mais cette belle image, qui participe à faire de Thouars la seule commune deux-sévrienne labellisée « quatre fleurs » (depuis 1998), exige beaucoup de soins. Raison pour laquelle la collectivité est l’une des dernières à pratiquer la mosaïculture. « Cette technique apparue à l’époque de Louis XIV avait un peu disparu, avant de revenir vraiment à la mode en France vers 1860, explique Yann Coutarel, responsable du service espaces verts et propreté. Depuis le début du 20e siècle, elle a été peu à peu abandonnée. Cela vaut le coup de préserver ce savoir-faire en voie de disparition, mais cela demande du temps, de l’énergie et de l’eau. »

À Thouars, 98 % de la superficie totale des espaces verts est gérée en fleurissement durable, c’est-à-dire sans aucun arrosage.

Yann Coutarel, responsable du service espaces verts et propreté Ville de Thouars

Une problématique brûlante en ces temps très arides. « C’est une question de choix, répond-il. Si on décide de faire ça, on ne fait pas autre chose. Mais on y passe moins de temps qu’en 1978, car les techniques ont évolué. » Les mentalités aussi. Gaspiller l’eau, cela fait des remous. Or avec ses 6.500 plantes de sept variétés différentes (bégonia, géranium, ageratum, coleus, alternanthera…), dont 1.100 environ pour chacun des deux dragons, ce blason naturel en a bien besoin.

« La mosaïculture est plus gourmande en eau qu’une végétalisation classique, mais c’est justement là qu’il faut faire des choix, indique Yann Coutarel. À Thouars, 98 % de la superficie totale des espaces verts est gérée en fleurissement durable, c’est-à-dire sans aucun arrosage. »

JPEG - 195.9 ko

« Végétaliser la ville au maximum »

> Préparatifs. « Le dessin du blason ne change jamais, mais il se prépare environ un an à l’avance », explique Gilles Sourisseau, chef de l’équipe Subilène-centre, l’un des quatre secteurs gérés par la quarantaine d’agents du service espaces verts et propreté, avec le centre touristique (notamment le parc Imbert), l’est (Missé, Talencia) et l’ouest (Mauzé et Sainte-Radegonde). « Les premières boutures sont lancées en novembre dans les serres municipales, qui abritent 33.000 plantes annuelles. Début mai, on passe trois jours à préparer le terrain, puis trois à quatre jours pour planter et une demi-journée pour le paillage. On adapte les dates en fonction des saints de glace (du 11 au 13 mai), qui restent un vrai point de repère pour tous les jardiniers. Parce que si ça gèle, il faut tout refaire ! Ensuite, on arrose trois fois par semaine, on sarcle une fois par semaine et on taille au début des mois de juillet, août et septembre. »

> Label. Depuis 1998, Thouars est la seule ville du département estampillée « quatre fleurs » (lire plus bas). Ce qui n’est pas incompatible avec le développement durable. « Aujourd’hui, sans une gestion différenciée (économe en eau, NDLR), ce n’est même pas la peine de demander le label, confie Yann Coutarel. Moins de 10 % de la note dépendent du fleurissement et du visuel et 90 % reposent sur cette gestion, avec de nombreux critères : participation citoyenne, biodiversité, accessibilité, etc. C’était l’inverse dans les années 1960… De toute façon, on ne fait pas ça pour le jury quatre fleurs mais pour les habitants. »

> Climat. Rien que sur le périmètre du Thouars « historique » (sans les communes déléguées), il y a aujourd’hui 3.850 arbres. « On en a planté 100 de plus cette année et on souhaite monter à 150 par an. L’objectif est de végétaliser la ville au maximum pour réduire les îlots de chaleur, annonce Yann Coutarel, qui observe un changement des mentalités dans la population et voit même revenir de la faune et de la flore qu’on n’avait plus l’habitude de croiser. Même en centre-ville, il faut laisser de la place à la nature. Avec le dérèglement climatique, toute végétation est bonne à prendre. »

Frédéric Michel

JPEG - 120.7 ko


Agenda

<<

2022

 

<<

Octobre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456

Annonces

RÉFÉRENCES


Des annonces pour mon jardin avec

labouture.fr

JPEG - 361 ko

17 et 18 Septembre 2022

https://lesrdvthouarsais.fr/lecteur…


DERNIERS ARTICLES

  • 2022

- Festival : "Au fil du Thouet" -
- Atelier : Les pollinisateurs -
- Rando : "A la découverte des comestibles sauvages" -
- Art floral : "Pommes" -

  • 2020

- Atelier "Recyclage des déchets verts : compost ou paillage"

- Atelier "Les Cactées"

- Atelier "Taille des grimpantes et vigne"

- Assemblée Générale 2020 et Pommes

  • 2019

- Art floral : Décor de Noël
- Atelier "Petits arbres fruitiers et d’ornement"
- Atelier "Engrais verts"
- Fête des plantes de Bressuire du 6 Octobre
- Pique-nique du 27 Juin
- Atelier Art floral : "Les Roses"
- Concours et expo photos "Au bord de l’eau"
- Floralies de Nantes
- Atelier "Butte de permaculture et plantation haie fruitière"
- Atelier "La santé du jardin"
- Marché de printemps à Terra Botanica ANGERS
- Atelier "Soins aux plantes d’appart"
- Atelier "Sols : Amendements / Paillages"
- Assemblée Générale 2019 et Rosiers

  • 2018

- Conférence de Pierre Donadieu
- Atelier "Couronne de Noël"
- Atelier "Bouturage de bois dormant"
- Atelier "Bulbes"
- Fête des plantes de Bressuire
- Atelier "Fougères"
- Pique-Nique du 28 Juin
- Atelier "Greffage d’agrumes"
- Concours et Expo photos "Plumes"
- Atelier "Insectes et auxiliaires"
- Art floral - Jumelage Louisiane
- Atelier "Vivaces"
- Marché aux plantes 2018
- Atelier "Plantation d’arbres"
- Atelier "Une fleur : la Rose !"

- Assemblée Générale 2018 et les champignons

  • 2017

- Art floral, Noël cuivré
- Pépifolies 2017
- Atelier "Conception de jardin"
- Atelier "Conception de jardin"(suite)
- Atelier "Orchidées"
- Fête des Plantes - Bressuire
- Atelier "Rosiers"
- Concours et Expo Photos "Insectes, Araignées et autres Invertébrés"
- Renaturation
- Bassin

  • 2016

- Artisan en herbe 2016

  • 2015

- Pépifolies 2015
- Feuillage travaillé, Mouvement du vent
- Assemblée Générale 2015 et le safran

  • 2014

- Les figuiers
- Aster et Chrysanthèmes
- Foire aux plantes à Bressuire
- Le jardin de Sébastien
- C’est quoi une greffe
- Expo photos 2015 : "Feuilles"
- Expo photos 2014 : "Fleurs Sauvages"
- Le marché Artisan en Herbe 2014
- Floralies de NANTES
- Les haies bocagères
- Qu’est-ce que je coupe ?
- Rapport d’activités 2013
- Qu’est-ce que c’est ces légumes
- Assemblée générale 2014

  • 2013

- Art floral, de neige et d’argent
- Plantations de vivaces
- Les plantes xérophiles
- Sortie du 21 Septembre
- Taille des fruitiers à noyaux
- Art’Palettes au musée Henri Barré
- Les allergies au jardin
- Sortie du 1er Juin
- Les plantes épiphytes
- Les photos de l’ONG SEF franco malgache
- Expo photos 2013 : les FRUITS
- La campagne avec la ville
- Traitements au naturel
- Tailles des arbustes à fleurs
- Art floral, la tresse du cœur
- L’ortie dans le jardin et dans l’assiette
- Rapport d’activités 2012
- Assemblée générale 2013

- Flash back !
- Le Parc Oriental de Maulévrier
- Le parc Camifolia à Chemillé
- Le parc Terra Botanica à Angers

- De l’humour aussi…
- Construction des toilettes sèches
- Musique au jardin de la Magdeleine
- 20 bonnes raisons de faire le marché "Artisan en herbe"


COURRIER :

Terra Botanica

Communauté de Communes du Thouarsais

Centre Socio-culturel

Centre Prométhée

21, rue Victor Hugo

79100 Thouars

Tél : 05 49 66 76 40


LE SITE

optimisé pour Mozilla Firefox

résolution 1280x1024


SIÈGE :

Communauté de Communes du Thouarsais

Centre Socio-culturel

21, Rue Victor Hugo

79100 Thouars

Tél : 05 49 66 76 40


CONTACT :

GIF - 1.2 ko

info@terrabotanica-thouars.fr


ADHÉSION

L’adhésion à l’association donne accès aux ateliers gratuitement.

Les sorties sont à tarif réduit.

Montant de l’adhésion :

de 2001 à 2012 : 11 euros

de 2013 à 2018 : 13 euros

de 2019 à 2022 : 15 euros

ADHESION DE SOUTIEN

Si vous voulez nous aider dans nos actions.

2022 : 20 euros


NOS PARTENAIRES


GIF - 3.2 ko

https://thouars.fr/


GIF - 8.6 ko

https://www.facebook.com/Le-Club-de…


GIF - 7.3 ko https://www.thouars-communaute.fr/


GIF - 9.7 ko https://www.deux-sevres.fr/


JPEG - 15.3 ko https://www.artisansfleuristesdefra…


JPEG - 17.5 ko

JPEG - 11 ko

https://www.jdopaysage.fr/


JPEG - 65 ko JPEG - 5.5 ko

www.vion-environnement.fr


GIF - 6.1 ko https://www.edelweiss-sa.fr/


GIF - 20.2 ko https://www.fonteneau-paysage.fr/


GIF - 3.2 ko


GIF - 8.6 ko