Les Rendez-vous en 2018

samedi 13 janvier 2018
par  TerraBotanica1

PROCHAINS RENDEZ-VOUS :


Vendredi 12 Janvier 2018 à 20h salle Jacques Prévert

Assemblée Générale Terra Botanica 2018


- Rapport moral
- Rapport financier
- Les nouveaux ateliers 2018
- Élections tiers sortant
- Paiement des cotisations
- Dégustation surprise


JPEG - 41.6 ko JPEG - 88.4 ko JPEG - 101.6 ko

https://www.lanouvellerepublique.fr…


Dans le Courrier de l’Ouest du 22 Janvier :

JPEG - 131.7 ko


Dans la Nouvelle République du 22 Mars :

JPEG - 31.1 ko

JPEG - 161.8 ko

L’association Abrissel avait donné rendez-vous à ses membres au jardin du Tilleul à Ternay. Le maître des lieux, Patrick Lemaire, a un verger fraîchement installé. L’occasion de découvrir la formation des arbres fruitiers par la taille. Loïc Mirebeau, paysagiste, spécialiste de la taille, a fait partager son expérience à la vingtaine de personnes. « Il faut un centre de l’arbre aéré, formant un puits de lumière. Le squelette de l’arbre doit ressembler à un bol. La taille ne joue pas seulement sur une année mais sur plusieurs, d’où l’intérêt de savoir ce que l’on veut faire de l’arbre à terme. Ne pas oublier la taille en juillet-août qui arrête la pousse en hauteur de l’arbre, c’est la taille en vert. »


MARCHE aux PLANTES et DECO de JARDIN

Samedi 7Avril - Orangerie du Château


JPEG - 37.3 ko

Pour cette septième édition, nous déménageons ! Quoi de plus normal de présenter des plantes dans le lieu unique qu’est l’Orangerie du Château de Thouars.

Cette année encore, des professionnels du végétal et de la décoration de jardin seront présents. Près de cinquante exposants prendront place dans et devant l’orangerie :

pépiniéristes producteurs, artisans, artistes.

Les membres de l’asso vous concoctent aussi des exclusivités :

espace café, coin soupe, expressions légumières et coin lecture, atelier floral, animation musicale, déco de jardin par Emmaüs, baptême d’une nouvelle spécialité Thouarsaise…

Bien sûr, possibilité de restauration sur place, et le parking jouxtant est gratuit.

Les animations proposées au grand public lors de la journée du 7 avril par la Communauté de Communes de Thouars :

- ARTISAN EN HERBE - TERRA BOTANICA : stand et conseils au grand public sur le jardinage écologique, sans pesticide, valorisant les déchets verts, les principes de la permaculture, etc.

- ARTISAN EN HERBE - TERRA BOTANICA : atelier sur la création d’une butte de culture animée par Vincent Thareau, animateur en agro écologie pour l’Association On Loge A Pied, rdv à 10h15 devant l’entrée de l’Orangerie du Château de Thouars, ou 10h30 à l’ancien Jardin Expérimental du bord du Thouet.

- AUDITORIUM des Ecuries du Château de Thouars : projection d’une vidéo intitulée "Introduction à la permaculture" filmée à l’Ecole de permaculture du Bec Hellouin, puis échanges avec Vincent Thareau, animateur en agro écologie pour l’Association On Loge A Pied, à 20h30 à l’Auditorium située Rond Point du 19 mars 1962 à Thouars.

Dans la NR du 10 Mars :

JPEG - 29.5 ko JPEG - 166.7 ko

Le Marché aux plantes et décoration de jardins, organisé par Terra Botanica, approche à grands pas, et il reste encore de nombreuses palettes à relooker, peindre et décorer. Elles serviront de supports – revues, plantes, panneaux, etc. – pour ce Salon qui se tiendra – pour la première fois – dans l’Orangerie du château de Thouars, le samedi 7 avril prochain, où une trentaine d’exposants professionnels sont attendus. Sous les voutes de l’Orangerie, 4 pôles seront installés afin d’accueillir visiteurs et exposants dans les meilleures conditions : un salon thé-café, un salon soupes, un salon lecture avec revues de jardinage mises gratuitement à disposition, et un salon atelier art-floral également gratuit. Mais, pour l’heure, une douzaine de membres de l’association s’affairent autour des futurs présentoirs.

Renseignements :

Catherine Olagnier, au 05.49.67.02.40 ou courriel : laforgefleurie@orange.fr

Dans la NR du Mercredi 4 Avril :

JPEG - 34.4 ko JPEG - 165.5 ko

Un nouvel écrin et davantage d’exposants : la 7e édition du marché aux plantes de Thouars, baptisé “ Artisan en herbe ”, s’annonce prometteuse.

Les visiteurs ont été jusqu’à 5.000 à se promener parmi ses stands. Il y a deux ans, malgré la pluie, ils étaient encore environ 2.000, en une seule journée. Le marché aux plantes « Artisan en herbe », organisé par l’association Terra Botanica, se tiendra pour la 7e fois, à Thouars, samedi 7 avril. Cette fois-ci, exit la place Jeanne-d’Arc, devenue trop petite. « La place ne peut accueillir que 25 exposants, explique Paul Moreau, président de Terra Botanica. Or, il y a deux ans, on en a eu 35, dont dix accueillis place Saint-Médard. On n’avait plus de place. »

Rosiers, poteries, safran et plantes à tisane

La manifestation, très attendue par les amateurs, se tiendra donc, pour la première fois, à l’orangerie du château de Thouars. Un écrin tout trouvé pour la plus grande manifestation jardinière de ce début de printemps « la première fête des plantes de l’année dans le Poitou-Charentes », qui n’a lieu que tous les deux ans. Avantage supplémentaire : l’orangerie ne craint pas le mauvais temps, qui avait sévi il y a deux ans.

D’autant plus que le nombre d’exposants augmente : ils seront 43 cette année, venus de la région proche mais aussi du Morbihan et des Côtes-d’Armor. Parmi eux, huit nouveaux. « Uniquement des professionnels des plantes et de la décoration de jardin », souligne le bénévole. Particularité : « Il n’y a aucun doublon. Chacun œuvre dans sa propre spécialité ». Leur diversité laisse penser qu’il y aura de quoi s’occuper toute la journée : plantes vivaces, cactus, érables de collection, variétés de tomates anciennes, rosiers, poteries, ferronnerie d’art, plantes à tisane, plantes de vergers, safran… « On espère que les habitués vont suivre à l’orangerie, mais on attend aussi davantage de nouveaux visiteurs. »

Délices des papilles

Enfin, « Artisan en herbe » ne serait pas ce qu’il est sans son côté gourmand. Lors de la dernière édition, 600 couverts avaient été servis le midi. Cette année, deux plats seront proposés : une soupe au chutney et légumes marinés, ainsi que des fouées. A ne surtout pas manquer : la traditionnelle création du dessert thouarsais, dont le nom, la forme et la recette ne seront dévoilés que le samedi au matin ! La pâtisserie sera en vente sur place et chez les six artisans thouarsais qui ont participé à son élaboration… Petit indice : son ingrédient principal est un clin d’œil à l’orangerie.

Marché « Artisan en herbe », samedi 7 avril, de 9 h à 18 h, à l’orangerie du château de Thouars, 5, avenue des Martyrs-de-la- Résistance. Entrée gratuite. Restauration sur place.

JPEG - 29.3 ko JPEG - 134.2 ko

Tremper du coquelicot dans son café, c’est possible ! Parmi les nouveaux exposants accueillis au marché des plantes, samedi prochain, se trouvera Kévin Bruneau. Le Thouarsais a lancé, il y a bientôt un an, une fabrique de biscuits… à base de fleurs. « Bleuet et graines de lin blond doré », « Coquelicot et graines de pavot bleu », ou encore « Fleur de souci, citron et amande », sont quelques exemples de recettes proposées par le jeune pâtissier, installé à Missé. Des biscuits ni trop gras ni trop sucrés, réalisés à partir de matières premières presque toutes issues de l’agriculture biologique.

Ces produits sont déjà en vente tous les vendredis matin, au marché de Thouars.

JPEG - 35.8 ko

La communauté de communes du Thouarsais programme plusieurs animations grand public gratuites et sans inscription sur le jardinage au naturel, samedi 7 avril, dans le cadre de la Journée pour les alternatives aux pesticides. Un stand rappelant les techniques du jardinage au naturel sera tenu de 9 h à 18 h, à l’orangerie du château de Thouars, à l’occasion du salon Artisan en Herbe, par l’animateur Yohan Palluel de la communauté de communes du Thouarsais (expositions, livres, brochures, et conseils). De plus, un atelier intitulé « Techniques de la culture sur butte » est prévu de 10 h 30 à 12 h à l’ancien jardin expérimental du bord du Thouet, et sera animé par Vincent Thareau de l’association On loge à pied (10 h 15 devant la porte d’entrée de l’orangerie). Enfin, le film documentaire « Introduction à la permaculture à la ferme du Bec Hellouin » sera projeté à 20 h 30 à la salle de l’auditorium des écuries du château, suivi d’un échange avec Vincent Thareau.

Contact : tél. 05.49.66.68.68. Lire également notre dossier spécial sur ce marché aux plantes en page 5.


BOURSE AUX PLANTES à St VARENT

Samedi 14 et Dimanche 15 Avril

JPEG - 43 ko JPEG - 127.5 ko

Les bénévoles de la bourse aux plantes organisée par le centre socioculturel se diversifient : récemment, deux d’entre elles, Paulette et Françoise, ont participé à une animation à la médiathèque, en lien avec les contes sur le jardinage (lire NR du mardi 3 avril). Deux fois par an, au printemps et à l’automne, avec le centre socioculturel, elles proposent un échange de plantes, d’arbustes, de fleurs annuelles ou bisannuelles, de fruitiers, de légumes, de graines, en bref, des nouveautés vertes pour agrémenter votre jardin. Un bon moyen pour tous les jardiniers de faire profiter de leurs surplus aux autres. Rendez-vous est donné le samedi 14 avril, à partir de 9 h 30 à 12 h et de 14 h à 18 h, et dimanche 15 avril, de 9 h 30 à 12 h, à la salle polyvalente avec des passionnés qui feront profiter au public de leurs conseils précieux. Même sans apport de végétaux, il est possible de profiter de la bourse verte.


CONCOURS / EXPO PHOTO "Plumes"

Samedi 9 au Dimanche 17 Juin

"Ex Centre Affaires" Rue St Médard THOUARS


- Samedi 9 Juin

Inauguration de l’expo photos à 11h à l’Espace Centre Affaires rue St Médard. Expo que vous pourrez voir jusqu’au 17 Juin. JPEG - 126.1 ko JPEG - 142.3 ko


Rendez-vous aux jardins"

1er, 2 et 3 Juin 2018

Découvrez le programme de la 16e édition Rendez-vous aux jardins : https://rendezvousauxjardins.cultur…

JPEG - 224.1 ko

http://www.alpc.culture.gouv.fr/pag… JPEG - 38.4 ko


A la forge Fleurie

Samedi 16 Juin - de 9h à 11h30


" NOUVEAU ! ! ! "

Taille en Vert des fruitiers.

Intervenant : les Croqueurs de Pommes, Roger Biardeau

Atelier gratuit, ouvert à tous


Catherine OLAGNIER La Forge Fleurie, Fronteau

Bouillé St Paul, 79290, Val en Vignes. Tél 05 49 67 02 40,

laforgefleurie@orange.fr


JPEG - 48.4 ko

JPEG - 192.1 ko

JPEG - 24.1 ko

Ce jardin expérimental est décidément extraordinaire. Depuis huit ans, d’abord au pied du pont de Saint-Jacques, puis au cœur du parc Imbert, il ne cesse de pousser en toute sérénité, avec pour seul engrais la passion et le talent des jardiniers municipaux, puisque la Ville a chassé les produits chimiques de ses espaces verts depuis plusieurs années. « Ne pas utiliser de produits phytosanitaires, c’est bien, mais il faut aussi proposer des alternatives et c’est la raison d’être de ce jardin », résume le jardinier Clément Barret, qui veille sur le lieu depuis l’origine. Il existe ainsi des incontournables pour réussir son jardin bio : « Un sol fertile, c’est la clé d’un bon jardin. Bien choisir les variétés de plantes, c’est aussi essentiel. »

JPEG - 8.8 ko

Il s’agit également de battre en brèche les idées reçues. Et de montrer que, finalement, jardiner sainement est à la portée de tous. « Tout a été planté fin mai, après les dernières gelées, précise Clément Barret. Il y a beaucoup de travail au début pour la mise en place, mais ensuite les interventions restent très limitées. » Au total, pas moins de 160 variétés peuplent ce jardin d’environ 400 m2 : des plantes mellifères, des plantes potagères et des curiosités à découvrir sans modération. Parmi toutes ces essences, une dizaine de nouveautés, à l’image du très relevé wasabi, du gros thym antillais, de la plante « camembert » qui sent le fromage ou de la cassia didymobotrya et son incroyable odeur de cacahuète… Des rencontres végétales, sous forme d’ateliers, sont également au menu cette année, dont l’une avec Xavier Mathias, expert reconnu en matière de permaculture, méthode globale de culture s’inspirant de l’écologie naturelle. De quoi séduire les novices comme les initiés, désireux de vivre une expérience unique dans ce jardin expérimental.

> Visites guidées (deux heures environ)

les mardi 10, mardi 17, jeudi 19, mercredi 25 juillet et les mercredi 8, mardi 14 et jeudi 23 août, à 10 h, puis les mercredi 5, mardi 11, jeudi 20 et mercredi 26 septembre, à 14 h 30. Tarif : 2 € par personne, inscription sur place.

> Atelier enfants « Ça grouille sous terre » avec Pascale Verdier

le dimanche 22 juillet, à 10 h (tarif : 3 €) ;

> Atelier « La permaculture, une mode qui a de l’avenir ? » avec Xavier Mathias

le vendredi 10 août, à 10 h (tarif : 5 €) ;

> Atelier « Produire ses graines » avec la ferme de Sainte-Marthe

le mercredi 22 août, à 10 h (tarif : 5 €) ;

> Atelier « cuisine » avec Angélique Niort

le dimanche 9 septembre, à 9 h 30 (tarif : 5 €).

Pour ces ateliers, la réservation est obligatoire au 06.75.21.08.86.


JPEG - 36.5 ko JPEG - 160.7 ko

Le naturaliste Charles Darwin, auteur de la théorie de l’évolution par les moyens de la sélection naturelle, a terminé son œuvre littéraire par un ouvrage sur… les vers de terre. Et ce n’est pas un hasard. Ces mollusques gluants et longilignes constituent l’un des maillons les plus indispensables de la chaîne alimentaire, en fertilisant notamment le sol dans des proportions inégalées. C’est d’ailleurs tout le sens du discours de Pascale Verdier, venue animer l’atelier au parc Imbert de Thouars, dimanche 22 juillet, expliquant à la douzaine d’enfants les propriétés de cet animal méprisé. « C’est pourtant le meilleur ami du jardinier », clame-t-elle.

JPEG - 4.7 ko

Dans cet atelier, on y apprend notamment qu’il existe trois formes de lombrics, qui s’épanouissent plus ou moins profondément dans la terre ; que ces animaux du sous-sol possèdent quatre cœurs, trois paires de reins et peuvent vivre jusqu’à huit ans ; que leurs excréments, appelés turricules, comptent parmi les meilleurs engrais ; ou encore que les galeries qu’ils creusent aident l’eau à s’écouler et évitent ainsi les inondations. Les enfants venus à l’animation, curieux, ont également pu mesurer la vie qui grouillait sous nos pieds, en concevant un petit terrarium, dans lequel ils pouvaient voir la microfaune du sous-sol s’épanouir sous leurs yeux, et en ressortir des infos plein la tête. « Aujourd’hui, pour jardiner, on recourt à des produits et des machines qui retournent la terre, alors qu’en laissant faire la microfaune, on peut faire un beau jardin sans beaucoup de travail. J’ai su que Charles Darwin avait écrit en 1881 un livre sur les vers de terre. Mais c’est dommage que dans les années 1950, on ait insisté pour recourir aux pesticides et aux labours alors que des scientifiques nous avaient alertés bien avant », décrit-elle. Depuis l’après-guerre, 90 % des lombrics ont disparu du sol : de 2 tonnes par hectare à l’époque, on n’en compte plus que 200 kg sur cette même surface.


JPEG - 31.5 ko

JPEG - 194.6 ko

L’un des plus célèbres représentants de la permaculture en France est venu distiller ses conseils auprès d’un public thouarsais intéressé.

Intarissable. Dès qu’on le lance sur le jardinage et l’agriculture, Xavier Mathias, chantre de la permaculture (contraction de permanent agriculture), ne peut plus s’arrêter. Passionné autant que passionnant, il distille son savoir et sa philosophie à qui veut bien l’entendre. Et les Thouarsais semblent très à l’écoute. Dans le cadre des animations d’été du parc Imbert de Thouars, le jardin expérimental a accueilli, ce qui devait être l’espace d’une matinée, le maraîcher tourangeau pour évoquer son cheval de bataille : la permaculture. Sauf que la demande a été si forte que la mairie thouarsaise, pas en mesure d’ouvrir la visite à tout le monde, propose une session de rattrapage à la mi-septembre.

JPEG - 14.5 ko

Ainsi, une vingtaine de visiteurs ont pu, le 10 août dernier, arpenter les allées fleuries et appétissantes, sous les remarques de Xavier Mathias. « Pour moi, c’est vraiment un très beau potager que celui du jardin expérimental. Il m’impressionne à chaque fois, je suis sidéré par l’intimité du lieu et de voir comment Clément Barret, le jardinier du site, réussit à faire cohabiter dans un si petit espace, autant de plantes peu communes. » La chayote christophine, la trichosante, aussi appelée courge-serpent, qui rend de jolies fleurs blanches, ou les larmes de job à partir de laquelle sont fabriqués des chapelets : le maraîcher ne manque pas de repérer toutes les spécificités du lieu. Et de défendre un idéal : celui d’un monde plus raisonné. « Aujourd’hui, 7 % des espèces végétales comptent pour 80 % de l’alimentation mondiale. La permaculture repose sur douze principes généraux pour permettre une agriculture différente, plus responsable, basée notamment sur le recours à la biodiversité, plus lente, manuelle, sans pesticides, inspirée de la nature. Elle ne prône pas l’autonomie et l’autarcie, mais plutôt de devenir plus raisonnables », explique Xavier Mathias. Raisonnable, il l’est également lorsqu’il concède que « la permaculture ne peut pas, à elle seule, alimenter une population démente, comme la nôtre ». Mais l’important, à ses yeux, c’est de voir les mentalités changer. « Elle constituera une solution plus pérenne lorsque nous accepterons de changer notre mode de vie. La dynamique est belle. La preuve : des villes comme Thouars s’y attellent même avec succès dans ce beau jardin expérimental. » Patient, il espère, brique après brique, que les fondations vers un monde plus soutenable se renforcent.


JPEG - 14.6 ko

JPEG - 31.9 ko

JPEG - 92.9 ko

JPEG - 8.2 ko JPEG - 58.8 ko


JPEG - 33.5 ko JPEG - 167.5 ko

Pour la visite récente du jardin expérimental, le responsable des lieux, Clément Barret, avait invité Arnaud Darsonval, gérant associé de la ferme de Sainte-Marthe à Brain-sur-l’Authion (49), et Alisée Dangoise, sa responsable des semences. L’établissement angevin produit sous le label « agriculture biologique » des graines pour près d’un millier de variétés de plantes différentes, ce qui correspondait bien au thème de la visite du jour : comment produire ses graines. Ceux qui auraient pu penser que la chose était simple ont dû se raviser. Même dans le cas le moins compliqué, par exemple pour l’espèce appelée tomate « petit moineau » qui est une variété de tomate cerise, il faut savoir à quel moment récupérer le fruit (en l’occurrence, à maturité) et comment récolter les graines (on broie les fruits, par exemple en les mettant dans une bassine et en les piétinant pieds nus ou chaussés de bottes). Puis, mettre un peu d’eau pour faire macérer afin de susciter le développement d’un champignon qui éliminera le jus avant de rincer abondamment et de sécher les graines « vite et bien ». Si toutes ces étapes sont réalisées dans les règles de l’art, on obtiendra des graines qui pourront se conserver sans problème jusqu’à une dizaine d’années. Seulement, le processus qui est valable pour la tomate « petit moineau » ne l’est plus pour d’autres espèces. C’est là que l’on s’aperçoit que ces hommes et femmes de l’art sont des puits de science qui n’en possèdent pas moins une qualité indispensable quand on entend travailler avec la nature : l’humilité.


JPEG - 42.1 ko JPEG - 183.6 ko JPEG - 27.6 ko

En voilà une cuisine pas comme les autres ! Le temps d’une matinée, la Thouarsaise Angélique Niort a en effet quitté ses fourneaux du Trait d’union, place Saint-Médard, pour ouvrir un restaurant aussi original qu’éphémère au Parc Imbert. Le jardin expérimental, sur lequel veille Clément Barret, y a trouvé refuge depuis quelques années. Et n’en finit plus d’animer l’été en accueillant divers ateliers. Hier, c’était au tour d’Angélique Niort d’éprouver ses talents gastronomiques dans ce lieu singulier où les plantes rares se disputent aux légumes cocasses.

JPEG - 7.5 ko

« Je visite le jardin avant et on discute avec Clément pour savoir sur quelles bases partir, explique-t-elle. L’idée est de privilégier les végétaux et les goûts insolites. Parfois, c’est un peu plus laborieux car certaines choses sont très puissantes et ne marchent pas avec d’autres… Mais cuisiner dans un tel cadre, c’est très agréable. » Se contenter de déguster a aussi son charme… Au menu hier, il y avait pêle-mêle des feuilles au goût de citron, d’autres au camembert (délicieux avec de la carotte jaune), des herbes qui sentent l’ail et se mangent crues, du quinoa à la feuille de moutarde asiatique, du curcuma, des concombres du Kénya en version sucrée ou encore de l’infusion verveine-menthe-cardamome. « Il y a aussi les brèdes mafane (également appelées cresson du Para et dont les feuilles se mangent, NDLR), que je ne connaissais pas. » De la visite-cueillette qui met en appétit à la dégustation savoureuse, en passant par la démonstration de cuisine à l’ombre des arbres, la trentaine de participants à l’atelier n’en a pas perdu une miette !

JPEG - 5.6 ko

La plupart étaient d’ailleurs équipés en conséquence : stylo, carnet de notes et appareil photo… « Les gens sont demandeurs, ils sont avides de faire des découvertes, remarque Angélique Niort. Ça me plaît car j’aime tester de nouvelles choses dans ma cuisine. Par exemple, j’utilise beaucoup les poivres pour mes desserts. Animer cet atelier peut me donner des idées, mais dans un restaurant il faut quand même que cela plaise au plus grand nombre. D’où l’importance de recueillir au préalable l’avis de quelques consommateurs, qui en outre n’ont pas d’a priori négatif. »


JPEG - 31.5 ko

JPEG - 164.7 ko

Le succès du jardin expérimental va grandissant. Cet été encore, la plupart des visites guidées et des différentes animations ont fait le plein, à l’image de la cuisine hier qui concluait la saison des ateliers. Autre exemple : lors de la venue, le mois dernier, de Xavier Mathias, expert reconnu en matière de permaculture (méthode globale de culture s’inspirant de l’écologie naturelle), beaucoup de demandes du public n’avaient pu être satisfaites. Une date supplémentaire avait donc été programmée le dimanche 16 septembre, durant les Journées du patrimoine. Mais ce n’est plus la peine de tenter de s’inscrire : cette séance bonus affiche déjà complet ! Il sera cependant encore possible de visiter le jardin expérimental puisque plusieurs visites guidées (deux heures environ) sont programmées mardi 11, jeudi 20 et mercredi 26 septembre à 14 h 30 (2 € par personne, inscription sur place).



Agenda

<<

2018

 

<<

Octobre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

RÉFÉRENCES


Des annonces pour mon jardin avec

labouture.fr

JPEG - 62.9 ko
bégonia

DERNIERS ARTICLES

  • 2018

- Atelier "Fougères"
- Pique-Nique du 28 Juin
- Atelier "Greffage d’agrumes"
- Concours et Expo photos "Plumes"
- [Atelier "Insectes et auxiliaires"
- Art floral - Jumelage Louisiane
- Atelier "Vivaces"
- Marché aux plantes 2018
- Atelier "Plantation d’arbres"
- Atelier "Une fleur : la Rose !"

- Assemblée Générale 2018 et les champignons

  • 2017

- Art floral, Noël cuivré
- Pépifolies 2017
- Atelier "Conception de jardin"
- Atelier "Conception de jardin"(suite)
- Atelier "Orchidées"
- Fête des Plantes - Bressuire
- Atelier "Rosiers"
- Concours et Expo Photos "Insectes, Araignées et autres Invertébrés"
- Renaturation
- Bassin

  • 2016

- Artisan en herbe 2016

  • 2015

- Pépifolies 2015
- Feuillage travaillé, Mouvement du vent
- Assemblée Générale 2015 et le safran

  • 2014

- Les figuiers
- Aster et Chrysanthèmes
- Foire aux plantes à Bressuire
- Le jardin de Sébastien
- C’est quoi une greffe
- Expo photos 2015 : "Feuilles"
- Expo photos 2014 : "Fleurs Sauvages"
- Le marché Artisan en Herbe 2014
- Les haies bocagères
- Qu’est-ce que je coupe ?
- Rapport d’activités 2013
- Qu’est-ce que c’est ces légumes
- Assemblée générale 2014

  • 2013

- Art floral, de neige et d’argent
- Plantations de vivaces
- Les plantes xérophiles
- Sortie du 21 Septembre
- Taille des fruitiers à noyaux
- Art’Palettes au musée Henri Barré
- Les allergies au jardin
- Sortie du 1er Juin
- Les plantes épiphytes
- Les photos de l’ONG SEF franco malgache
- Expo photos 2013 : les FRUITS
- La campagne avec la ville
- Traitements au naturel
- Tailles des arbustes à fleurs
- Art floral, la tresse du cœur
- L’ortie dans le jardin et dans l’assiette
- Rapport d’activités 2012
- Assemblée générale 2013

- Flash back !
- Le Parc Oriental de Maulévrier
- Le parc Camifolia à Chemillé
- Le parc Terra Botanica à Angers

- De l’humour aussi…
- Construction des toilettes sèches
- Musique au jardin de la Magdeleine
- 20 bonnes raisons de faire le marché "Artisan en herbe"


COURRIER :

Terra Botanica

Centre Socio-culturel

Pôle Anne Derays

79100 Thouars

tel : 05 49 66 76 40


LE SITE

optimisé pour Mozilla Firefox

résolution 1280x1024


SIÈGE :

Maison des Jardiniers

Levée de la Magdeleine

79100 Thouars


CONTACT :

GIF - 1.2 ko

info@terrabotanica-thouars.fr


ADHÉSION

L’adhésion à l’association donne accès aux ateliers gratuitement.

Les sorties sont à tarif réduit.

Montant de l’adhésion :

de 2001 à 2012 : 11 euros

en 2013 : 13 euros


NOS PARTENAIRES

GIF - 3.2 ko

GIF - 8.6 ko

JPEG - 15.3 ko


GIF - 3.8 ko


GIF - 7.2 ko


GIF - 3.2 ko


GIF - 7.3 ko


GIF - 9.7 ko


GIF - 6.1 ko


GIF - 29.4 ko


GIF - 3.9 ko


GIF - 20.2 ko


GIF - 10.8 ko


GIF - 13.1 ko


GIF - 5.2 ko


GIF - 4.2 ko


GIF - 11.4 ko


JPEG - 6.5 ko


GIF - 8.6 ko


GIF - 5.4 ko