Isabelle AUTISSIER "Cette épidémie doit servir de prise de conscience"

jeudi 9 avril 2020
par  TerraBotanica1

Dans la Nouvelle République de ce Jeudi 9 Avril :

JPEG - 107 ko

JPEG - 28.9 ko

Une saleté de coronavirus, baptisé Covid-19 par les chercheurs, une fois sa dissémination devenue mondiale. Chauve-souris et pangolin sont désignés comme les responsables, asiatiques, de cette contagion virale mortelle et mondiale.

Des boucs émissaires sans doute, bien commodes pour éviter à l’homme d’assumer son entreprise de destruction massive d’une biodiversité qui, on le découvre peut-être un peu tard, est la meilleure protection pour un humain aux appétits « planétarisés ».

Pourtant, les scientifiques tirent depuis plusieurs décennies la sonnette d’alarme. Les intérêts économiques restent sourds à des arguments que l’épidémie oblige désormais à regarder en face. Ce sera d’ailleurs la leçon que la planète devra tirer de cet épisode viral. Ou pas !

JPEG - 12.5 ko

« Toutes les espèces vivantes évoluent dans un certain milieu », explique Isabelle Autissier, agronome de formation, navigatrice, écrivaine et présidente du WWF France (Fonds mondial pour la nature). « Dans ce biotope, chaque espèce est en rapport avec les autres et il y a des échanges de virus. Bactéries et virus sont en effet indispensables à la vie et une majorité fait œuvre utile et pas destructrice. Quelques virus sont nocifs mais au fil des siècles, des protections pour y résister se construisent. Dans un milieu donné. Quand on bouleverse cet équilibre, on provoque la rencontre d’espèces qui n’auraient jamais dû se croiser et qui n’ont pas les défenses contre ces virus. »

Et Isabelle Autissier de rappeler que c’est ce qu’il s’est passé quand l’homme est passé de chasseur-cueilleur à éleveur, ce qui a entraîné les premières grandes pandémies. Autre exemple : la conquête de l’Amérique qui, par l’apport de maladies pour lesquelles les peuples indiens n’avaient pas de défenses immunitaires, a décimé ces populations autochtones. Dans l’autre sens, une contamination croisée a introduit la variole en Europe… « Depuis des décennies, les humains modifient à grande échelle les milieux naturels. Ce sont 75 % des terres et 60 % des mers qui sont fortement impactés. »

Quand on bouleverse cet équilibre, on provoque la rencontre d’espèces qui n’auraient jamais dû se croiser et qui n’ont pas les défenses contre ces virus

Isabelle Austissier, Présidence du WWF

Déforestation massive, assèchement de zones humides ou irrigation artificielle, ouverture d’espaces fermés comme des forêts primaires par des routes, des voies de chemin de fer. « L’un des pires exemples est celui des “ nouvelles routes de la soie ” chinoises à travers une partie de l’Asie, insiste Isabelle Autissier. On a rapproché les humains des milieux sauvages et provoqué l’installation d’animaux dans des zones inhabituelles pour eux. Conséquence : les bactéries et virus transitent entre animaux qui n’appartenaient pas, à l’origine, au même biotope, et entre animaux et humains. Cela peut avoir de lourdes conséquences : c’est ce que nous sommes en train de vivre. »

La scientifique et combattante pour la défense de la planète rappelle que plusieurs alertes récentes n’ont malheureusement pas été prises au sérieux : le Srars (Syndrome respiratoire aigu sévère), provoqué également par un nouveau coronavirus venu de Chine, en 2003 ; le Mers (coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient) en 2012-2013 ; le virus Ebola (fièvre hémorragique) en Afrique ; le VIH.

« L’élevage industriel et le confinement des animaux augmentent les risques de contagion et éventuellement une mutation de ces virus qui se multiplient jusqu’à une contamination animal-homme, puis d’homme à homme. En 2005, l’Onu avait alerté sur les risques de pandémies provoquées par la déforestation, rappelle Isabelle Autissier. Sans doute les précédentes épidémies n’ont-elles pas fait assez de mal pour servir de leçon et entraîner un changement de comportement. Cette fois, c’est l’économie mondiale qui est touchée. Cela fera peut-être un peu plus réfléchir les dirigeants du monde entier. »

JPEG - 6.2 ko

On sent la colère dans les propos. « Ce coronavirus n’est peut-être pas assez mortel pour que notre fonctionnement change. Il faut d’urgence reforester et modifier nos habitudes alimentaires avec moins de viande et des élevages qui utilisent les ressources naturelles locales, pas avec une nourriture de protéines végétales issues du soja ! On a les moyens de cette agriculture-là en France. On peut aussi développer les cultures de légumineuses et réfléchir à la surconsommation et à la surmobilité. C’est le moment de mettre en œuvre une vraie transition énergétique et alimentaire, de repenser l’agriculture à une échelle locale. On ne peut plus être dans le déni. »

Pour Isabelle Autissier, cette épidémie est l’occasion d’une prise de conscience. « Il nous reste une décennie pour inverser la tendance. Après, il sera trop tard pour la planète. Cette fois, nous n’avons plus le droit de nous tromper, c’est notre dernière chance. »


Agenda

<<

2020

 

<<

Juillet

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
293012345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

RÉFÉRENCES


Des annonces pour mon jardin avec

labouture.fr

JPEG - 186.4 ko

La Fritillaire Pintade de Françoise DAVID

DERNIERS ARTICLES

  • 2020

- Atelier "Les Cactées"

- Atelier "Taille des grimpantes et vigne"

- Assemblée Générale 2020 et Pommes

  • 2019

- Art floral : Décor de Noël
- Atelier "Petits arbres fruitiers et d’ornement"
- Atelier "Engrais verts"
- Fête des plantes de Bressuire du 6 Octobre
- Pique-nique du 27 Juin
- Atelier Art floral : "Les Roses"
- Concours et expo photos "Au bord de l’eau"
- Floralies de Nantes
- Atelier "Butte de permaculture et plantation haie fruitière"
- Atelier "La santé du jardin"
- Marché de printemps à Terra Botanica ANGERS
- Atelier "Soins aux plantes d’appart"
- Atelier "Sols : Amendements / Paillages"
- Assemblée Générale 2019 et Rosiers

  • 2018

- Conférence de Pierre Donadieu
- Atelier "Couronne de Noël"
- Atelier "Bouturage de bois dormant"
- Atelier "Bulbes"
- Fête des plantes de Bressuire
- Atelier "Fougères"
- Pique-Nique du 28 Juin
- Atelier "Greffage d’agrumes"
- Concours et Expo photos "Plumes"
- Atelier "Insectes et auxiliaires"
- Art floral - Jumelage Louisiane
- Atelier "Vivaces"
- Marché aux plantes 2018
- Atelier "Plantation d’arbres"
- Atelier "Une fleur : la Rose !"

- Assemblée Générale 2018 et les champignons

  • 2017

- Art floral, Noël cuivré
- Pépifolies 2017
- Atelier "Conception de jardin"
- Atelier "Conception de jardin"(suite)
- Atelier "Orchidées"
- Fête des Plantes - Bressuire
- Atelier "Rosiers"
- Concours et Expo Photos "Insectes, Araignées et autres Invertébrés"
- Renaturation
- Bassin

  • 2016

- Artisan en herbe 2016

  • 2015

- Pépifolies 2015
- Feuillage travaillé, Mouvement du vent
- Assemblée Générale 2015 et le safran

  • 2014

- Les figuiers
- Aster et Chrysanthèmes
- Foire aux plantes à Bressuire
- Le jardin de Sébastien
- C’est quoi une greffe
- Expo photos 2015 : "Feuilles"
- Expo photos 2014 : "Fleurs Sauvages"
- Le marché Artisan en Herbe 2014
- Floralies de NANTES
- Les haies bocagères
- Qu’est-ce que je coupe ?
- Rapport d’activités 2013
- Qu’est-ce que c’est ces légumes
- Assemblée générale 2014

  • 2013

- Art floral, de neige et d’argent
- Plantations de vivaces
- Les plantes xérophiles
- Sortie du 21 Septembre
- Taille des fruitiers à noyaux
- Art’Palettes au musée Henri Barré
- Les allergies au jardin
- Sortie du 1er Juin
- Les plantes épiphytes
- Les photos de l’ONG SEF franco malgache
- Expo photos 2013 : les FRUITS
- La campagne avec la ville
- Traitements au naturel
- Tailles des arbustes à fleurs
- Art floral, la tresse du cœur
- L’ortie dans le jardin et dans l’assiette
- Rapport d’activités 2012
- Assemblée générale 2013

- Flash back !
- Le Parc Oriental de Maulévrier
- Le parc Camifolia à Chemillé
- Le parc Terra Botanica à Angers

- De l’humour aussi…
- Construction des toilettes sèches
- Musique au jardin de la Magdeleine
- 20 bonnes raisons de faire le marché "Artisan en herbe"


COURRIER :

Terra Botanica

Communauté de Communes du Thouarsais

Centre Socio-culturel

Centre Prométhée

21, rue Victor Hugo

79100 Thouars

Tél : 05 49 66 76 40


LE SITE

optimisé pour Mozilla Firefox

résolution 1280x1024


SIÈGE :

Communauté de Communes du Thouarsais

Centre Socio-culturel

21, Rue Victor Hugo

79100 Thouars

Tél : 05 49 66 76 40


CONTACT :

GIF - 1.2 ko

info@terrabotanica-thouars.fr


ADHÉSION

L’adhésion à l’association donne accès aux ateliers gratuitement.

Les sorties sont à tarif réduit.

Montant de l’adhésion :

de 2001 à 2012 : 11 euros

de 2013 à 2018 : 13 euros

de 2019 à 2020 : 15 euros


NOS PARTENAIRES

GIF - 3.2 ko

GIF - 8.6 ko

JPEG - 15.3 ko


GIF - 3.2 ko


GIF - 7.3 ko


GIF - 9.7 ko


GIF - 6.1 ko


GIF - 20.2 ko


GIF - 8.6 ko